Rechercher

La Red Team : anticiper les menaces de demain



La Red Team

L’initiative Red Team a été décidée à l’été 2019 par l’Agence de l’innovation de Défense (AID) avec l’Etat-major des armées (EMA), la Direction générale de l’armement (DGA) et la Direction générale des relations internationales et de la stratégie (DGRIS) dans le cadre du Document d’orientation de l’innovation de Défense.


La mission de la Red Team se veut ambitieuse : composée d’auteur(e)s et de scénaristes de science-fiction travaillant étroitement avec des experts scientifiques et militaires, elle a pour but d’imaginer les menaces pouvant directement mettre en danger la France et ses intérêts. Elle doit notamment permettre d’anticiper les aspects technologiques, économiques, sociétaux et environnementaux de l’avenir qui pourraient engendrer des potentiels de conflictualités à horizon 2030 - 2060.


Initiative bâtie selon des principes d’ouverture et d’approche multiculturelle, la Red Team s’inscrit en complémentarité des méthodes actuelles en matière de prospective. Les travaux pour partie classifiés auront pour objectif de nourrir les réflexions stratégiques, opérationnelles, technologiques et organisationnelles des armées, mais également d’acteurs extérieurs au ministère.

La Red Team mettra en œuvre un processus structuré et itératif favorisant l’intuition et la créativité. Elle fera se confronter aux savoirs militaires, la science-fiction, la recherche scientifique pluridisciplinaire et les arts.



Le concept

La « Red Team » a initialement été développée lors de la guerre froide par l’armée américaine. Il s’agissait lors d’exercices militaires de faire s’affronter deux équipes : la « Red Team » jouait une force ennemie et avait pour mission d’évaluer les tactiques existantes et les capacités défensives d’une « Blue Team ».

Ce concept a aujourd’hui évolué et renvoie à présent au défi d’imaginer des velléités et des modes d’actions ennemis dans tous les domaines de la conflictualité du XXIe siècle, en lien avec les évolutions possibles des sociétés et des Etats dans le monde.



Le scenario de la saison 0 : Barbaresques 3.0

2026, Guyane française. Face à la raréfaction des ressources planétaires, un ascenseur spatial dédié à l’extraction minière attire les convoitises de la Chine et des États-Unis.

Loin d’être endigué, le réchauffement climatique provoque une augmentation des déserts et la montée des eaux. Les températures grimpent d’année en année et toutes les côtes sont concernées. Partout, des migrants et des réfugiés climatiques que l’on estime de 100 à 150 millions en 2035 cherchent refuge. Les frontières s’effritent, l’instabilité géopolitique est à son comble et le repli sur soi est érigé en norme.

Pour contrôler les populations, les États peuvent compter sur la technique du « puçage », une technologie qui a vu le jour après la première épidémie de Covid. Mais une population croissante d’apatrides, sorte de « nation pirate » liée au changement climatique, refuse de s’y soumettre. À sa tête, la mystérieuse leader Alia n’Saadi dont le visage, méconnu du public, est à chaque fois représenté à l’aide de deepfakes...

Ces bribes de scénario ont tout du film d’anticipation, mais sont en réalité extraites de la saison 0 de la « Red Team », une équipe de 10 auteurs, illustrateurs et créateurs de science-fiction chargée d’imaginer des scénarios futuristes au profit de l'innovation de défense française. Objectif ? Anticiper les risques technologiques, économiques, sociétaux et environnementaux susceptibles d’engendrer des conflits à l’horizon 2030-2060.



Réchauffement climatique, conflits autour de ressources stratégiques, cybersécurité, robots soldats et implants neuronaux… deux premiers scénarios – Barbaresques 3.0 et P-Nation – ont déjà été rendus publics sur la base d’éléments vraisemblables.


Suivez les liens ci-dessous pour découvrir les 2 premiers scénarios :

https://redteamdefense.org/saison-0.html#barbaresques

https://redteamdefense.org/saison-0.html#p-nation


« On a essayé d'identifier les changements de règles du jeu, les menaces pesant sur la France à l’horizon 2040-60, expliquait l’écrivain de science-fiction Romain Lucazeau lors du forum. On y a ajouté des pirates, figures historiques qui existent depuis la nuit des temps, car cela résonne dans l’imaginaire, c’est crédible. Mais ces pirates évoluent dans un monde où les règles ont changé et diffèrent des conflits interétatiques que l’on connaît aujourd'hui. C'est important de le mettre en récit parce que cela offre au lecteur une expérience existentielle, pas que de la connaissance. »

Pour en savoir + :

https://redteamdefense.org/



7 vues0 commentaire