Rechercher

Le 8ème continent de Lenka Petráková



Le 8ème continent est un concept de station flottante pour nettoyer les océans, sa créatrice, Lenka Petráková, imagine cette solution pour résoudre l’un des plus grands problèmes de pollution au monde : les déchets marins.

Appelé «8ème continent» (en référence au 7eme continent que représente la masse de plastiques dans les océans), cette station collecte les débris de plastiques à la surface de l’eau et les décompose en matériau recyclable. Cette immense station flottante imagine un avenir plus propre et durable pour les environnements marins.

Le concept à reçu le grand prix 2020 d'architecture et d'innovation de la mer suite à un concours lancé par la fondation Jacques Rougerie.



«L’océan qui donne la vie, souffre et nous devons aider à rétablir son équilibre pour la survie de notre planète. Nous ne pouvons y parvenir que par la technologie, mais nous avons besoin d'une plate-forme interdisciplinaire pour éduquer les gens et changer leur relation avec le milieu marin pour les générations à venir » nous explique Lenka Petráková.

La structure est conçue pour l'océan pacifique et se compose de cinq modules : la barrière, le collecteur, le centre de recherche et d'enseignement, les serres et les quartiers d'habitation avec des installations de soutien.

La barrière sert à collecter les déchets et à récolter l'énergie marémotrice. Les déchets sont ensuite triés, biodégradés et stockés dans le collecteur. Outre le nettoyage de l'eau, Lenka Petráková imagine également la station flottante comme une plate-forme interdisciplinaire.

Le centre de recherche et d'enseignement est donc un lieu d'étude et de démonstration des conditions de plus en plus inquiétantes des milieux marins.



Chacune des cinq parties est adaptée à sa fonction.

La barrière flotte à la surface de l’eau et déplace les déchets vers le collecteur.

La technologie de collecte au centre du bâtiment est conçue pour optimiser la gestion des déchets.

Le centre de recherche et d'enseignement est relié au collecteur et aux serres pour suivre les processus de l'eau et les étudier.

Les serres sont conçues pour optimiser la collecte de l'eau condensée et ressemblent à de grandes voiles pour permettre au vent de naviguer dans la station. Les quartiers d'habitation, les espaces publics et les installations de soutien passent par le centre du bâtiment et relient toutes les parties, en épousant géométriquement la quille du navire.

Les forces naturelles affectent le mouvement et la position de la station ainsi que l’environnement intérieur.



La station flottante est autosuffisante, les éléments de la station doivent donc coopérer pour optimiser la source d’énergie. La barrière collecte également l'énergie marémotrice, qui alimente la turbine pour collecter les déchets.

Des panneaux solaires recouvrent les serres et garantissent une alimentation électrique suffisante pour le chauffage des réservoirs d’eau, permettant l’évaporation de l’eau et son dessalement.

Après l'extraction des eaux usées, l'eau propre filtrée est pompée dans le réservoir d'eau et soit dessalée, soit utilisée pour la culture hydrophobe des plantes halophiles.



32 vues0 commentaire
TENDANCES
PROSPECTIVE
STRATÉGIES
Logo 1 S.png
Logo 1 S.png